L'équipe

Nous sommes un collectif engagé de 14 salariés aux compétences diversifiées et aux regards pluriels. Nous travaillons avec plus d'une centaine d'intervenants, professionnels de terrain et universitaires, médecins, professionnels de santé, psychologues de la santé...que nous mobilisons suivant vos besoins et l'expertise nécessaire.


Nous souhaitons contribuer au mieux-être en santé mentale de la population générale et des publics spécifiques. Pour répondre à leurs besoins actuels et émergents, notre démarche est d’allier un ensemble de théories, concepts et méthodologies avec l’expertise du terrain, dans le champ de la santé mentale telle que nous la concevons, par des actions personnalisées, adaptées et innovantes. Notre cœur d’expertise se construit sur la connaissance des populations et des acteurs de terrain, et sur la capacité d’agir à la fois avec eux, et pour eux.

 

L'Institut Bergeret est financé par des subventions publiques et des produits liés aux différentes prestations.


Notre histoire

L'Institut Bergeret a été fondé, il y a 30 ans par le Professeur Jean Bergeret et a intégré en 2015 la Fondation ARHM. Il a su évoluer tout au long de son histoire en tenant compte des besoins des publics qu’il accompagne dans la diversité de leurs parcours, de leurs âges, de leur genre et la pluralité de leurs facultés, et difficultés.

Reportages photographique réalisé à l'occasion de la parution de l'ouvrage "Les Toxicomanes parmi les autres" de Jean Bergeret (Paris, 1990) [BM Lyon, K 37359].

Professeur émérite de l'Université Lyon 2, chevalier de la Légion d'honneur et médaillé de la Résistance, le psychiatre Jean Bergeret, figure de la psychanalyse française, est né à Oullins le 13 août 1923. Il a été l'un des animateurs de la résistance chrétienne dans la Loire avant de s'engager dans l'armée française sur le front d'Italie. Après sa thèse, soutenue en 1948, choqué par les électrochocs, il se promet de ne plus approcher la psychiatrie et s'oriente vers la pédiatrie. Il s'installe à Rabat où il rencontre le psychanalyste René Laforgue avec lequel il effectue sa première analyse. Membre de la Société psychanalytique de Paris, il s'installe à Lyon où il est l'un des fondateurs, en 1957, du groupe lyonnais de psychanalyse. Devenu enseignant en psychologie clinique à l'Université Lyon 2, il rédige une seconde thèse consacrée aux états limites et publiée sous le titre "La Personnalité normale et pathologique". Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur les dépressions et la violence fondamentale.

Jean Bergeret est l'un des premiers psychanalystes à s'être intéressé aux toxicomanes. Le Professeur Bergeret fut à l'initiative de la création de l'Institut de recherche européen sur les facteurs de risques à l'enfance et à l'adolescence, du Musée des enfants et du Centre national de documentation sur les toxicomanies, devenu, en janvier 2015, l'Institut régional Jean Bergeret au sein de l'ARHM. Jean Bergeret est décédé le 11 juillet 2016.

Le Progrès de Lyon, 21 juillet 2016. - "La prévention à haute dose" / Marie-Pierre Agnès in Lyon Figaro, 26 juin 1990.



En savoir plus